Du Généathème ou de la motivation pour l’écriture généalogique

maple-815268_640

Il arrive parfois que l’on s’essouffle dans la pratique de sa généalogie. On ne sait plus très bien quelle direction donner à ses recherches ou l’on désespère de pouvoir les organiser afin d’en partager le résultat.

Partage et généalogie

La généalogie prend vie quand elle est livrée aux yeux de tous, quand des longues heures passées à lire les actes anciens et à en tirer l’essentiel, on peut enfin interpeller un ami, la famille, un généalogiste, un internaute, un lecteur et lui dire, regarde ce que j’ai trouvé : lis cette histoire, je vais te faire découvrir un petit moment de la vie de cet ancêtre ou te raconter comment vivaient les habitants de cette commune  au XVIIIe siècle.

Autrement dit, l’accumulation d’informations généalogiques, enfermées dans des dossiers ou dans des logiciels, sans exploitation aucune, sans mise à disposition, sans partage n’est pas intéressante et encore moins motivante.N’est-ce pas quand on tire la substantifique moelle en effet, que ce travail long et minutieux prend tout son sens ?

De la rédaction en généalogie

Bien sûr on ne peut pas tout dire, tout raconter, tout publier. Il ne s’agit pas non plus d’énumérer tous ses ancêtres en une liste infinie, ni de recopier mot à mot le contenu d’actes jugés intéressants, sans analyse, explications, ou remise dans un contexte historique. Le lecteur /:l’air gêné:/ prétexterait quelque excuses pour s’enfuir, l’internaute abrégerait rapidement cette pénible expérience de lecture en un clic sur la petite croix en haut à droite de son navigateur /:ni vu ni connu:/ .

Les challenges  … ? Et la motivation revient

Alors comment attirer et surtout retenir le lecteur ? L’exercice n’est pas facile et ce d’autant plus que des publications généalogiques de qualité fleurissent un peu partout aux quatre coins de la Toile.

Les Généathèmes sont une bonne solution pour y parvenir. Proposés par Sophie Boudarel, il s’agit chaque mois, d’écrire un texte sur un thème choisi. Sophie, nous en propose deux : à chacun de choisir s’il travaillera sur les deux ou sur un uniquement. Penser ses recherches généalogiques à travers le prisme d’un thème imposé permet déjà de les organiser et de dégager un fil conducteur.

Alors pourquoi ne pas tenter l’exercice ? Et pour mieux encore parfaire l’expérience, prolonger les Généathèmes avec le Challenge AZ, voire même faire un petit détour par le #RDVAncestral proposé par Guillaume Chaix.

Les Généathèmes sur le site de Sophie alias la Gazette des Ancêtres : http://la-gazette-des-ancetres.fr/geneathemes-reveillez-genealogie/

Le #RDVAncestral proposé par Guillaume : http://lgdancetres.com/cat/rdvancestral/

Advertisements